Sélectionner une page

Thématique de mars: architecture

4 mars 2020

Plusieurs livres d’architecture (récents ou moins récents) sont mis en avant ce mois-ci à Large/Kiosk. En voici quelques-uns.

Toute l’œuvre du photographe Michael Wolf interroge la relation entre l’humain et l’urbain. Pour son magnifique livre “The Transparent City“, il avait passé trois mois à Chicago pour en photographier les buildings.

Au-delà des impressionnantes façades géométriques, la transparence des baies vitrées laisse parfois entrevoir des êtres seuls, isolés, absorbés par leurs écrans ou assoupis derrière leur bureau.

À mi-chemin entre Edward Hopper et Blade Runner, sans horizon ni ciel, la ville devient un lieu abstrait, un vide où sont piégés ses habitants. “Je fais ces images pour que la seule échappatoire soit de regarder au travers d’une des fenêtres” disait Michael Wolf.

“The Transparent City” est l’un des livres que vous pouvez trouver chez Large/Kiosk. Publié en 2008 par Aperture Foundation et magnifiquement édité, il reproduit le travail du photographe sans en diminuer la force. Un must-have pour toute personne passionnée par la photo d’architecture.

L’architecture du dix-huitième siècle a-t-elle favorisé la Révolution française? C’est une des questions passionnantes abordées par le philosophe Ludger Schwarte dans son livre «Philosophie de l’architecture».

Ce professeur à la Kunstakademie de Düsseldorf dépasse les considérations esthétiques pour penser l’architecture en termes politiques. Il revisite une histoire théorique, allant de Vitruve au Corbusier, et redéfinit l’architecture comme «une configuration de choses qui rend des événements possibles».

Ce livre est publié par Éditions Zones, fameuse collection centrée sur les théories critiques dont le design est signé deValence. Vous pouvez le découvrir chez Large Kiosk aux côtés de nombreux autres livres sur l’architecture.

Qu’il s’agisse du fauteuil du Dr. No ou de Louis de Funès dans Oscar, le mobilier de Pierre Paulin a laissé sa griffe dans nos esprits et notre culture populaire.

Pour redécouvrir l’œuvre de ce designer français qui façonné l’esthétique pop et sexy des années 1970, retrouvez chez Large/Kiosk le livre «Pierre Paulin, designer». Cette monographie de référence, richement illustrée, avait été publiée en 2008 par Archibooks à l’occasion d’une rétrospective présentée à la Villa Noailles de Hyères.

La photographie peut être critique. C’est ce que démontre Lewis Bush avec son formidable livre «Metropole». Regrettant le Londres dans lequel il a grandi, le photographe capture une ville sans cesse agressée et démolie pour faire place à d’écrasants gratte-ciels.

Les photos en double exposition de Bush sont vertigineuses. Cette perte de repère exacerbe le rythme terrifiant des modifications du paysage urbain. Les pages sont saturées d’échafaudages, de surfaces vitrées et d’escaliers réduits à des structures géométriques par le noir et blanc.

S’ajoute à ces images une investigation journalistique dévoilant les financements de ces constructions. Entre transactions offshore opaques et lobbying politique, Lewis Bush donne à voir la face obscure d’une ville en apparence florissante, vidée de ses habitants pour assouvir des intérêts économiques court-termistes.

L’architecture est parfois un jeu d’enfant. C’est ce que prouve le cahier «Jouer avec l’architecture».

Depuis l’Antiquité, on a placé l’origine de l’architecture dans les cabanes les plus simples. Quelques branches, du tissus, le tout reposant sur un tronc d’arbre.

Nous avons tous, dès le plus jeune âge, une soif d’architecture. Ce cahier est là pour l’épancher. En découpant des formes, des bouts de bâtiments, des portes, des fenêtres, puis en les rassemblant, l’enfant (ou l’adulte!) peut découvrir, apprendre et trouver les combinaisons qui lui plaisent.

Un jeu qui permet de s’amuser avec les mouvements historiques de l’architecture. Construire, déconstruire, bricoler, habiter, imaginer une infinité de combinaisons. Et renouveler notre point de vue sur ces lieux où nous vivons.

Le magnifique design graphique de ce cahier est signé Damien Gautier et le Bureau 205, de Lyon.

/sélection

The transparent city

CHF 150.00

Philosophie de l’architecture

CHF 45.00

Pierre Paulin, Designer

CHF 190.00

Metropole

CHF 40.00